Publié par : La blonde du sport | février 19, 2010

Avons-nous peur de nos enfants?

Risquons-nous notre vie à chaque fois que nous disciplinons nos enfants, comme les pauvres parents adoptifs de Damien, l’enfant diabolique du film culte The Omen? Il était tanné d’être limité dans l’exercice de ses pouvoirs maléfiques et il a liquidé ses parents de façon vraiment inadéquate.

La semaine dernière, en Grande-Bretagne (where else?) on apprenait qu’un ado de 14 ans avait assassiné ses parents, tanné qu’il était de se faire demander de sortir les vidanges et de ranger sa chambre.

Cette semaine, on apprend qu’un parent britannique sur 4 ne discipline pas son chérubin, terrorisé à l’idée d’être perçu comme un Méchant.

Dans mon cas, à chaque fois que j’interviens dans la vie de ma fille, j’ai peur qu’elle joigne un autre groupe sur Facebook genre « Mom, Stop bossing me if not I’m going to throw the cat in your face » (300 000 adeptes) ou  « Mom, Don’t talk with me when you see me in the Bus if not I’am going to throw you through the Window  » (242  000 adeptes)…

-Ah! mon Dieu, F. va le joindre illico, j’ai pas le droit de prendre le métro en même temps que lui le matin, quitte à arriver en retard au bureau… Il a sûrement dit qu’il était orphelin à l’école et vivait avec son oncle riche, genre Louis-José Houde.

Nous avons demandé à nos enfants leur opinion sur la question. L’ado britannique a-t-il dépassé les bornes?

M.- L’ado britannique a été un peu fou, mais je peux imaginer que ça se fait…

F.- En dernier recours seulement, mais c’est possible…

E. (9 ans)-: Les parents sont là pour nous aimer mais aussi pour nous discipliner…

Oufff…

E. est vraiment angélique… Pourquoi faut-il que les enfants grandissent? Qui a inventé l’adolescence?

En fait, il faut apprendre, comme parent Lucide (bonjour Lulu), à moins les discipliner. Il faut développer une vision à long terme. En effet, quand nous serons à l’Hospice Le Joyeux Dentier (Happy Hour de 14h à 17h tous les jours), nous serons contentes qu’ils viennent nous voir, payent une partie de la pension, et nous amènent régulièrement Roger et Rita, nos charmants petits-enfants. Pour ça, il faut garder d’excellentes relations diplomatiques. Nous sommes de grandes stratèges.

Jules César peut aller se r’habiller.

Publicités

Responses

  1. En secondaire 1 donc à l’âge de 12 ou 13 ans, mon fils avait oublié sa boîte à lunch (qui s’est vite transformée en sac de plastique durant l’année scolaire p.c.que plus la mode…pourtant) dans l’autobus. Je lui propose donc de l’accompagner à l’autobus le lendemain matin question de récupérer la fameuse boîte à lunch avant qu’elle ne soit plus retrouvable. Bref, mon fils m’a répondu: « non non pas besoin, je vais la laisser en arrière de l’arbre à côté de l’arrêt de bus…tu iras la ramasser là.

    Ouin Ouin

  2. woups…je voulais que mon message fasse suite au commentaire de la personne qui nous raconte qu’elle ne pouvait pas prendre le métro en même temps que son fils.

  3. Chère Jocelyne,

    F. 14 ans met aussi son lunch dans un sac de plastique depuis deux ans et c’est moi qui ai hérité de sa boîte à lunch depuis que le gars du ménage au bureau a jeté la mienne (qui était magnifique et très fille) un vendredi après-midi en faisant le ménage du frigo collectif!!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :