Publié par : La blonde du sport | juin 23, 2010

Mondial: pourquoi les Pays-Bas n’ont aucune chance

Hier, un fan, CT, nous suggérait de prêter attention à son équipe favorite, les Pays-Bas, pour laquelle il voit un avenir radieux. En gros, selon lui, les joueurs sont peut-être plates, y se passe rien quand ils jouent, mais ils le font bien, et ils gagnent les parties.

Désolées, CT, mais après une analyse approfondie de la situation, nous devons te ramener sur terre: l’équipe hollandaise est VOUÉE À L’ÉCHEC lors de ce Mondial et voici pourquoi:

Trop de joueurs portent le même prénom: en effet, l’équipe des Pays-Bas est composée d’une demi-douzaine de joueurs qui s’appellent Van! Et oui, comme le véhiculé motorisé: Van der Wiel, Van Bronckhorst, Van der Vaart, Van Persie, Van Ciboulette, Van Bommel… Hello les mamans hollandaises? Y’a d’autres prénoms dans la vie!

Tout cela portera les joueurs à la confusion. Imaginez sur le terrain:

-Van, passe-moi le ballon!

-Je l’ai passé à Van!

-Pas à Van, à Van, imbécile!!!

Voyez un peu le topo? Bonjour confusion.

Par ailleurs, l’un des Van, Van Bommel (surnommé «L’orange colérique»), est marié à la fille du coach, Van Marwjik. Imaginez cette scène téléphonique entre le père et sa fille:

-Papa? Pourquoi t’as pas fait jouer Van hier contre le Cameroun? Y’est pas assez bon pour toi? (On entend en bruit de fond les pleurs des deux enfants du couple, Van et Van, ainsi nommés en l’honneur de leur père et grand-père, et parce que les mères hollandaises savent pas qu’il y a d’autres voies…)

-Van? Je l’ai fait joué, ma chérie, as-tu regardé le match?

-T’a fait jouer Van, Van, Van, Van, Van et Van,  mais pas MON Van.

-TON Van, ma puce, a genre 33 ans, pis y’a de la misère à mettre un pied devant l’autre… J’te dis pas pour pousser un ballon… Même notre Christ à cet âge ne jouait plus au foot…

(On entend les pleurs des petits Van et Van redoubler d’intensité, la conversation étant sur le main libre)…

-OK, papa, mais oublie ça, nos petites vacances ensemble sur le Côte d’Azur, les 3 Van et moi irons seuls avec maman.

Résumons: un coach obligé de faire jouer un gendre gériatrique s’il ne veut pas passer ses vacances seul à Graaff-Reynett, ville de la steppe hollandaise réputée pour sa propreté; et des joueurs incapables de communiquer…

Désolé CT mais malgré tout le talent déployé par cette équipe, les Pays-Bas vont bientôt paqueter leurs valises, direction Amsterdam…

Nous l’avons déjà dit et nous le répétons: c’est le Ghana qui remportera la Coupe!

Publicités

Responses

  1. excellente analyse une fois de plus…

  2. Comment excellente analyse ? Ça a un avantage que tout le monde s,appelle Van : le coach n’a qu’à crier VAN ! et toute l’équipe accourt pour écouter le prochain plan de match diabolique (et plate) du sélectionneur..

  3. En attendant, les ghanéens sont déjà retournés chez eux; rien qu’un petit voyage, vu la distance afrique du sud-ghana et les Van sont à un match de remporter la coupe. Sacrés héritiers d’un certain Van…Basten

  4. Effectivement, ce Van Basten fut tout un joueur.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :